L'efficacité énergétique est le rapport entre l’énergie directement utilisée (dite énergie utile) et l’énergie consommée. Elle s’applique à un équipement énergétique particulier (chaudière, groupe frigorifique, pompe à chaleur) et relève des performances intrinsèques de cet équipement.

L’efficacité énergétique est exprimée par le C.O.P. et/ou par l’E.E.R. (coefficient d’efficacité énergétique).

A consommation égale, améliorer l'efficacité énergétique d'un équipement particulier ou d'une installation en général permet de réaliser des économies, de réduire l'intensité énergétique ainsi que les émissions de GES. L'efficacité énergétique constitue donc un des piliers du développement durable.

De ce fait, la notion d'efficacité énergétique est au cœur de la politique énergétique française dont les objectifs, inscrits dans la loi de programme "POPE" du 13 juillet 2005, sont :

  • assurer la sécurité d'approvisionnement
  • maintenir un prix de l'énergie compétitif
  • préserver la santé humaine et l’environnement, en particulier en luttant contre l'aggravation de l’effet de serre
  • garantir la cohésion sociale et territoriale en assurant l’accès de tous à l’énergie

Ces objectifs à long terme fixent un cap à l'action de la politique énergétique relayée par les grands professionnels du métier de l'énergie et notamment les producteurs. Pour les atteindre, quatre actions majeures ont été définies:

  • maîtrise de la demande en l’énergie
  • diversification du bouquet énergétique
  • développement de la recherche et de l'innovation dans le secteur de l'énergie
  • développement des moyens de transport et de stockage adaptés aux besoins

Accès clients