mardi 13 février 2018

Verdissement du réseau : Enertherm amorce un tournant décisif

Opérateur de la Transition Energétique sur le Territoire de la Défense, Enertherm est engagée depuis 2009 dans le processus de verdissement du réseau urbain d’énergie. Il se traduit par la mise en œuvre successive de solutions ENR&R visant l’obtention d’un taux de couverture d’au moins 50% d’ENR&R à l’horizon 2020. 

Convergente avec le calendrier de la Loi sur la Transition Energétique pour une Croissance Verte (TECV) et les recommandations du Schéma Directeur du SICUDEF (Autorité Délégante), cette démarche « vertueuse » associée à un SME certifié iso 50.001 a permis une nette amélioration des indicateurs de performance depuis 2009 :

  • +25% de COP froid global
  • +14% d’IPÉ chaud
  • -44% d’émissions de GES,
  • +17% d’économies d’énergies
  • +21% d’ENR&R

Un plan de progrès en trois phases

Les premières réflexions et études sur le sujet ont débuté en 2009. Elles se concrétisent en 2014 avec la mise en service du Groupe Frigorifique et de Valorisation Thermique puis en 2016-17 avec l’utilisation d’une biomasse liquide en substitution partielle du fioul TTBTS.

La combinaison optimale des deux solutions permet d’obtenir un contenu CO2 réseau inférieur à 150g/kWh et un taux d’ENR&R supérieur à 44%.

ENERTHERM amorce à présent un tournant décisif avec la mise en service d’une centrale biomasse de 45 MW fin 2019/début 2020. Cette troisième étape associée aux deux autres permettra au réseau de passer le cap des 50% d’ENR&R et d’obtenir un contenu CO2 très faible (proche ou inférieur à 100 g/kWh vendu).

Première en Europe, la centrale utilisera des résidus agricoles comme combustible pour produire une énergie « décarbonnée » permettant au passage 54 000 tonnes de C02 évitées.


Les grandes dates du projet « Biomasse »

  • 17 Janvier 2018 : avenant n°10 à la CDSP relatif aux mesures permettant d’atteindre un taux de couverture ENR&R de 50% et + (date de signature du récépissé préfectoral)
  • T2 2018 : constitution du dossier « Titre V ». Dispositif permettant de bénéficier par anticipation d’un agrément temporaire d’un contenu CO2 Réseau. Les bâtiments RT2012 raccordés pourront ainsi bénéficier, par anticipation et sans investissement supplémentaire, des effets vertueux du verdissement facilitant ainsi l’obtention ou le renouvellement des certifications environnementales grâce à une modulation (McGES) de la consommation maximale autorisée (Cepmax). Cet avantage constitue un levier très intéressant pour les propriétaires ou gestionnaires des immeubles concernés.
  • T2 2018 : demande d’Autorisation d’Exploiter (DDAE). Examen et validation par la DRIEE (dossier comportant notamment l’étude de dangers)
  • T3 2018 : enquête publique
  • Septembre 2018/Octobre 2019 : travaux de construction de la centrale biomasse
  • T4 2019 : mise en service de la centrale


Principes de fonctionnement de la centrale biomasse

Le combustible agropellets sera acheminé par voie ferrée, stocké dans des anciennes cuves fioul avant d’être broyé et transformé en poudre. Deux chaudières reconditionnées de 45MW unitaire permettront la combustion de la biomasse pulvérisée,

Les fumées issues de la combustion seront traitées, filtrées avant d’être évacuées. L’ensemble de ces installations sera intégré dans le bâtiment chaud existant de la centrale de Courbevoie La Défense.

La technologie retenue pour ce projet met en jeu plusieurs solutions innovantes :

  • un combustible issu de l’agriculture qui permet une valorisation de déchets agricoles
  • des granulés formulés pour réduire les cendres produites et limiter les émissions corrosives
  • la pulvérisation de poudre d’agro pellet permettant de  conserver  et réutiliser les chaudières existantes
  • la maîtrise des émissions de NOx (injection d’urée) et de SOx (injection de Bicarbonate) par les fumées
  • l’emploi des agro-pellets permet en outre de mettre en avant le développement des filières locales pour la production et l’approvisionnement du combustible.


Ce processus de verdissement du réseau bénéficie à tous les acteurs de l’OIN :

  • il traduit concrètement les ambitions de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte
  • il valorise le territoire de La Défense et concoure à la stratégie urbaine de l’Aménageur
  • il constitue une « garantie » de pérennité et de développement pour ENERTHERM
  • il répond aux exigences des Clients de la Concession et aux attentes des Usagers 

Accès clients